ActualitésDroits de l’Homme

Iran : Arrestations de jeunes, de proches et de sympathisants de l’OMPI, et d’anciens prisonniers

Par
Secrétariat du CNRI

Arrestations de jeunes, de proches et de sympathisants de l’OMPI, et d’anciens prisonniers pour contrer les soulèvements populaires

Appel international à l’action pour libérer les prisonniers politiques et visiter les prisons

Le régime inhumain des mollahs continue d’arrêter des jeunes, des proches et des partisans des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) et d’anciens prisonniers politiques par crainte d’une escalade des soulèvements populaires.

– Saman Iranshahi, 34 ans, de Bandar Abbas, a été arrêté le 4 août dans cette ville.

– Seyed Ali Seyed-Aghabzargui, 32 ans, originaire de Téhéran, a été arrêté le 28 août à Shahriar.

Ces derniers jours à Racht dans le nord de l’Iran, d’anciens prisonniers politiques et de proches de l’OMPI ont été arrêtés et incarcérés à la prison de Lacan. Les noms de certaines des personnes arrêtées sont :

– Aqil Rahnama, 60 ans, prisonnier politique des années 1980 et 1990 pendant 12 ans.

– Ibrahim Hazouri, 62 ans, prisonnier politique des années 1980 pendant trois ans. Il souffre d’une grave maladie de Parkinson.

– Ahmad Behnami, 58 ans, prisonnier politique des années 1980 pendant deux ans. Il souffre d’un diabète sévère pour lequel il est suivi.

– Mahine Akbari, prisonnière politique des années 1980.

– Ozra Taheri, épouse d’Ahmad Behnami,

– Narguesse Shir-Batcheh, épouse d’Aghil Rahnama,

– Zahra Haghgou, dont la sœur et le frère sont membre de l’OMPI à Achraf 3 en Albanie.

La raison invoquée pour l’emprisonnement de ces personnes est d’avoir assisté aux funérailles d’un partisan de l’OMPI.

Le fascisme religieux au pouvoir en Iran cherche désespérément à retarder l’explosion de la colère populaire et le renversement de sa dictature par le biais d’exécutions criminelles et d’arrestations arbitraires.

La Résistance iranienne appelle les Nations Unies, l’Union européenne et ses États membres, ainsi que toutes les organisations et autorités de défense des droits humains, à prendre des mesures immédiates pour obtenir la libération des prisonniers politiques et à envoyer une délégation internationale visiter les prisons pour les rencontrer.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 8 septembre 2021

 

Iran : Arrestations de jeunes, de proches et de sympathisants de l’OMPI, et d’anciens prisonniers

Bouton retour en haut de la page