Iran : Appel au soulèvement des unités de résistance et des sympathisants de l’OMPI
Par
Secrétariat du CNRI
Affichage de bannières et diffusion de messages des dirigeants de la Résistance

Des unités de résistance et des partisans de Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) à Téhéran et en province ont affiché des bannières, des portraits et des messages de Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne, et de Maryam Radjavi, présidente élue du CNRI appelant à la solidarité nationale avec les malades du coronavirus. Ces activités se sont déroulées la semaine dernière à Téhéran ainsi qu’à Machad, Qazvine, Khorramabad, Ahwaz, Karadj, Dezfoul, Ispahan, Gatchsaran, Islamchahr, Arak, Babolsar, Zandjan, Nichapour, Kermanchah, Mahchahr et Chahr-e-Qods.

En affichant des bannières et des messages des dirigeants de la Résistance, les unités de résistance et les sympathisants de l’OMPI appellent au soulèvement
Par
Secrétariat du CNRI
« Armée des affamés, en avant vers le soulèvement ! »

Ces derniers jours, des unités de résistance et des jeunes sympathisants des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), ont affiché des bannières et des messages de Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne, et de Maryam Radjavi,

En affichant des bannières et des messages des dirigeants de la Résistance, les unités de résistance et les sympathisants de l’OMPI appellent au soulèvement
Par
Secrétariat du CNRI
« Armée des affamés, en avant vers le soulèvement ! »

Ces derniers jours, des unités de résistance et des jeunes sympathisants des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), ont affiché des bannières et des messages de Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne, et de Maryam Radjavi, Présidente élue du CNRI

Iran : Des unités de résistance et des partisans de l’OMPI, affichent l’appel des dirigeants de la résistance à la libération des prisonniers politiques
Par
Secrétariat du CNRI
« Il est temps de se lever et de se rebeller pour briser les chaînes et libérer les prisonniers.»

Ces derniers jours, des unités de résistance et de jeunes partisans des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) ont affiché des messages de Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), et de Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne.

Iran: Les jeunes visent les centres dehttps://www.ncr-iran.org/fr/communiques-cnri/iran-protestations/iran-les-jeunes-visent-les-centres-des-pasdarans-et-du-bassidj-et-brulent-des-portraits-de-khamenei-et-soleimani-dans-diverse-villes/s pasdarans et du Bassidj, et brulent des portraits de Khamenei et Soleimani dans diverse villes
Par
la rédaction
Malgré la situation sécuritaire accrue, de jeunes insurgés ont pris pour cible des centres des pasdarans et de la milice du Bassidj, en incendiant une partie d’entre eux.

La semaine dernière, des jeunes ont incendié les entrées des centres du Corps des gardiens de la révolution et de la milice du Bassidj à Islamshahr, Shahrekord, Astaneh-ye Ashrafiyeh, Shahriar, Chiraz et Ispahan.

Messages et portraits des dirigeants de la Résistance iranienne affichés à travers l’Iran
Par
Secrétariat du CNRI
« Khamenei et ses pasdarans sont des facteurs de propagation du Covid-19. Dirigez votre colère contre le régime ! »

Ces derniers jours, des unités de résistance et de jeunes partisans de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) ont affiché et diffusé à très grande échelle dans le pays des portraits et messages de Massoud Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne,

Des séminaires religieux, centres de répression, incendiés à Chiraz et Machad
Par
Secrétariat du CNRI
Des séminaires religieux, centres de répression, incendiés à Chiraz et Machad
Des portraits de Khamenei brûlés à travers le pays

Parallèlement au 1er Mai, journée internationale du Travail, de jeunes insurgés ont mis le feu à l’entrée du centre de la milice du Bassidj à Qom, Chiraz, et Chahrekord. De même, de jeunes insurgés ont visé le 27 avril et le 2 mai des séminaires religieux, centres de répression, respectivement dans les villes de Chiraz et Machad. Le 26 avril également, de jeunes insurgés ont incendié le centre de la milice du Bassidj à Songhor.

De jeunes insurgés ont également brûlé des portraits de Khamenei dans diverses villes, notamment à Karadj, Qom, Saveh et Nichapour et recouvert de peinture des panneaux portant le nom de Qassem Soleimani, ex-chef de la force terroriste Qods récemment éliminé, avant de le détruire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 mai 2020

EDITORIAL
Par
la rédaction
editorial-iran-cnri

Les travailleurs iraniens n’ont jamais été soumis à une telle pression pendant les quatre décennies du régime des mollahs, et ils n’ont jamais connu une situation aussi insupportable. Parce que cette année, en plus de toutes les douleurs et les souffrances causées par le régime des mollahs, ils doivent également faire face à un autre ennemi appelé le Coronavirus, et ils doivent se battre sans moyens sur les deux fronts.