SiemensLes autorités allemandes ont arrêté une cargaison Siemens destinée au régime iranien. Selon l'hebdomadaire Der Spiegel, les douanes à l'aéroport de Francfort ont confisqué cette cargaison en juin, qui partait pour l'installation nucléaire de Bouchehr via la Russie.

L'hebdomadaire allemand précise que Siemens avait annoncé en janvier ne pas vouloir effectuer de nouvelles opérations avec le régime iranien.

La direction du géant de l'ingénierie a réagi à cette saisie en disant qu’elle était pleinement attentive à ses engagements de bloquer les envois à destination du régime iranien.

Les sanctions de l'Union européenne interdisent la vente de nombreuses pièces et équipements au régime iranien par des tiers.

Selon Der Spiegel, les douanes allemandes ont confisqué six cargaisons pour l’Iran via la Russie depuis la fin de 2009.