ValadimirUn expert de l'Institut du Moyen-Orient de Russie a contesté le 18 août les prétentions du régime iranien d’être en mesure de construire plusieurs nouveaux réacteurs nucléaires l'an prochain, citant des problèmes techniques, selon Ria Novosti. Il a également déclaré que le régime iranien n'a pas besoin d'enrichir de l'uranium pour l'énergie nucléaire pacifique.



«A moins de 10 à12 réacteurs nucléaires, a dit le Professeur Vladimir Sazhin, il ne leur sera pas possible de produire le combustible nécessaire de façon indépendante, car cela leur coûterait 5 à 7 fois plus que le combustible acheté au niveau international. Selon les informations fournies par les scientifiques, l'Iran n'est pas très autonome en réserves d'uranium riche. »

Il a ajouté que, même si tout l'uranium du sous-sol iranien était utilisé, le combustible obtenu serait à peine suffisant pour 10 années de fonctionnement d'un réacteur nucléaire comme celui de Bouchehr, dans le sud de l'Iran.

« En fait, le régime iranien ne peut pas établir de programme visant à fournir indépendamment du combustible à 20 réacteurs, sans parler de les construire », a-t-il dit.

L'expert russe a déclaré que l’insistance du régime iranien sur la poursuite de l'enrichissement d'uranium « à tout prix» ne peut que soulever des enjeux politiques.