Six Achrafiens hospitalisés hors du camp en raison de la gravité de leurs blessures, les autres étant soignés à la clinique d’Achraf

Ce 27 août à 16h00, alors que 400 étaient dans la file d’attente du contrôle avant leur transfert à Liberty, ils ont été la cible d’insultes et de harcèlements par le capitaine Heidar Azab, un des principaux auteurs des deux attaques sanglantes précédentes en 2009 et 2011. D’autre part, lors de la fouille, les forces irakiennes se sont livrées à des vols sur les affaires des Achrafiens, notamment des montres.

Quand les résidents ont protesté pacifiquement contre le vol de leurs biens, et contre les insultes et les provocations dont ils faisaient l’objet, les forces armées irakiennes les ont soudain sauvagement attaqués avec toutes sortes d’armes, notamment des bâtons, des matraques, des barres de fer, des pierres, des pots de terres et des morceaux des tables destinées à la fouille. Cette agression s’est déroulée sous les yeux des observateurs de la MANUI. Une vingtaine d’Achrafiens ont été blessés à la tête, au visage et aux bras et deux résidents ont eu le bras cassé.

Six victimes ont dû être emmenées dans des hôpitaux irakiens en raison la gravité de leurs blessures. Le reste a été pris en charge à la clinique d’Achraf.

Le contrôle des personnes sur le départ, qui depuis le matin avait accumulé du retard et se déroulait avec maintes persécutions, a été suspendu. Après l’agression, les forces irakiennes se sont renforcées et ont augmenté le nombre des forces d’intervention rapide à Achraf.
Depuis le début de l’inspection des affaires du 6e groupe le jeudi 23 août, le gouvernement irakien retarde en permanence ce départ avec un éventail d’obstacles et de travail de sape.

La Résistance iranienne exprime ses plus vives protestations contre ce comportement sauvage sous les yeux des observateurs de l’ONU. Elle demande une intervention immédiate de l’Onu et des autorités américaines vis-à-vis de cette attaque féroce qui a blessé des Achrafiens sans défense et contre le sabotage délibéré du départ du 6e groupe.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 aout 2012