Le directoire du complexe de formation tactique des séminaires du régime dans la province d’Ispahan pris pour cible

Des panneaux de Khamenei et Soleimani incendiés pour l’anniversaire de la révolution antimonarchique

Dans les premières heures du 10 février 2020, en même temps que l’anniversaire de la révolution antimonarchique, la jeunesse insurgée a pris pour cible le Complexe de formation tactique du directoire des séminaires du régime dans la province d’Ispahan. Ce directoire supervise et dirige les religieux d’Ispahan qui sont responsables de la répression et du pillage du peuple iranien.

Le directoire est aussi responsable du recrutement et de la formation des interrogateurs, des tortionnaires et des juges religieux et en tant que tel, il est directement ou indirectement impliqué dans la torture, le meurtre et l’exécution des opposants.

 

Une des missions des miliciens du Bassidj formés dans ce complexe a été de jeter de l’acide au visage des femmes à Ispahan sous le faux prétexte qu’elles étaient mal-voilées. Le 20 octobre 2014, le quotidien britannique The Guardian citait un media local disant que des assaillants à moto, avaient jeté de l’acide sur huit femmes les défigurant à Ispahan. Une des femmes, selon The Guardian, a perdu un œil.

Parallèlement, de jeunes insurgés ont incendié plusieurs bases de la milice du Bassidj, des panneaux d’affichage et des affiches de Khamenei et Qassem Soleimani ainsi que des posters de propagande du régime pour l’anniversaire de leur arrivée au pouvoir, à Téhéran et dans d’autres villes comme Chiraz, Tabriz, Kermanchah, Karadj, Semnan, Zarqan (Province de Fars), Iranchahr, Behbahan, Ilam, Khorramabad et Gonbad.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 février 2020