Soulèvement en Iran - Affrontements à Islamchahr, quatre martyrs identifiés

Soulèvement en Iran - N° 25

Dans la nuit du lundi 18 novembre, des affrontements violents ont fait rage entre la population et les forces répressives à Islamchahr, au sud de Téhéran. Quand les forces de sécurité n’ont pu garder le contrôle, les pasdarans ont été envoyés sur place pour réprimer. Dans plusieurs cas, des pasdarans portaient l’uniforme des forces de sécurité.

Manifestations et affrontements pour la 4e journée du soulèvement

Soulèvement en Iran - N° 17

Le régime envoie des mercenaires afghans réprimer le soulèvement à Karadj

Les manifestations et les protestations populaires se sont développées à Téhéran, Karadj, Chiraz, Ispahan et d’autres villes d’Iran pour la quatrième journée consécutive.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Soulèvement en Iran - N° 21

Les forces répressives de la sécurité, du ministère du Renseignement et des agents en civil se livrent dans les villes révoltées à des tueries sur la population et les insurgés. Les agents tirent à vue sur tout rassemblement de 8 à 10 personnes. Malgré cela, les manifestations et les protestations se poursuivent pour la cinquième journée consécutive.

Le général James Jones rencontre Mme Radjavi à Achraf 3

Le dimanche 17 novembre 2019, le général américain James Jones, premier conseiller à la sécurité nationale du président Barack Obama et ancien commandant suprême des forces alliées en Europe, s'est rendu à Achraf-3, en Albanie, où vivent les membres de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK). Il a rencontré Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), et s’est entretenu avec elle.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Soulèvement en Iran - N° 22

Poursuite du soulèvement national à Téhéran et en province en dépit de la répression sauvage
Vastes affrontements à Mahchahr avec les pasdarans : 16 jeunes insurgés tués

Malgré l’ampleur de la tuerie et la violence de la répression, le soulèvement national s’est poursuivi pour sa cinquième journée. Les manifestations ont cours alors que les pasdarans, la milice du Bassidj, les forces de sécurité, le ministère du Renseignement, les autres organes répressifs et même l’armée aux ordres de Khamenei, sont en alerte rouge.

Iran - 3e jour de soulèvement à Chiraz et affrontements avec les pasdarans

Soulèvement en Iran - N° 12

3e jour de soulèvement à Chiraz et affrontements avec les pasdarans
On déplore plusieurs morts et blessés

Malgré l’état d’alerte rouge des forces répressives, la population à Chiraz est descendue dans la rue pour la troisième journée du soulèvement national.

Poursuite du soulèvement national malgré une répression sauvage

Soulèvement en Iran - N° 15

Dimanche 17 novembre a vu se poursuivre le soulèvement national contre le régime des mollahs. Malgré les menaces de Khamenei et du chef criminel de l’appareil judiciaire, de multiples villes ont été le théâtre de manifestations et d’affrontements avec les forces répressives.

Le_reprsentant_du_rgime_iranien_affirme_que_le_Rapporteur_spcial_de_lONU_-_lOMPI-750

Par Mahmoud Hakamian

Alors qu’Amnesty International et les gouvernements occidentaux ont fermement condamné la violation des droits de l'homme par le régime iranien, le représentant du régime iranien au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève a affirmé que la « République islamique est l'une des plus grandes démocraties de l'Asie occidentale et n'a pas besoin de rapporteur spécial ». 

Téhéran #Iran avenue Lalezar la foule scande ce dimanche "A bas le dictateur"
Téhéran #Iran avenue Lalezar la foule scande ce dimanche "A bas le dictateur"

Soulèvement en Iran - N° 16

Mme Radjavi : Khamenei, Rohani et les autres dirigeants du régime doivent être traduits en justice pour crime contre l'humanité

Le guide suprême du régime, Ali Khamenei, a ordonné aux gardiens de la révolution et aux autres forces répressives d'ouvrir le feu sur les manifestations à travers l’Iran.