Maryam Radjavi :Le soulèvement en Iran, il est temps d’avancer
A l'occasion d'une conférence intitulée « Le changement de régime en Iran : en avant avec 1 000 Ashrafs »

et en présence de l'ancien président de la Chambre des Représentants des États-Unis Newt Gingrich, le sénateur Robert Torricelli, le colonel Wesley Martin et un groupe de membres et de partisans de la Résistance iranienne Maryam Radjavi a annoncé :

L'accueil au PE d'un représentant des mollahs en plein soulèvement du peuple iranien est absolument inacceptable
Boroujerdi, un proche parent de Khamenei, est en contact permanent avec Bachar Assad, Hassan Nasrallah et les mercenaires du régime dans la région

Alaeddin Boroujerdi, président de la commission de la politique étrangère et de la sécurité nationale du Majlis (Parlement des mollahs), sera entendu à la commission des affaires étrangères du Parlement européen le mardi 23 janvier 2018.

Les étudiants iraniens exigent la libération des manifestants
Des étudiants iraniens ont défendu leurs camarades emprisonnés et ont dénoncé la répression violente du régime contre les étudiants lors des récentes manifestations. Le Conseil des syndicats universitaires d'Iran (UTUCI) a expliqué que le régime est très "craintif" face aux manifestations actuelles et qu'il s'en sert comme excuse pour faire pression sur les étudiants, les militants syndicaux et d'autres groupes.

Les manifestants Iraniens échappent à la censure avec un logiciel Internet
Lorsque le régime iranien a restreint l'utilisation d'Internet dans sa tentative pour réprimer les manifestations récentes, cela n'a pas empêché les Iraniens d'accéder à Internet. Les logiciels qui échappent à la censure gouvernementale sur Internet, comme les réseaux privés virtuels (VPN), sont facilement utilisés par les Iraniens ordinaires, ce qui leur permet de continuer à accéder à des sites comme Instagram et Telegram pour communiquer entre eux et avec le monde extérieur.

 Iran  manifestants

Des milliers de jeunes manifestants innocents sont détenus dans des conditions difficiles depuis le début du soulèvement iranien le 28 décembre 2017. Leur vie est en danger, nous demandons leur libération immédiate.

Trois autres jeunes manifestants tués sous la torture à Sanandaj et Zanjan

Soulèvement en Iran – Communiqué No.46

Trois autres jeunes manifestants Kianoush Zandi, Sarou Ghahremani et Mohammad Nassiri, arrêtés pendant le soulèvement populaire récent, ont été tués sous la torture.

yemen coranci
Le 16 janvier, le gouvernement yéménite a accusé certains organes du régime iranien d’être impliqués dans la contrefaçon de la monnaie nationale yéménite et par conséquent d'en réduire la valeur. Selon al-Arabiya, le gouvernement yéménite a déclaré que l'objectif de cette mesure est d'accroître la souffrance du peuple yéménite « pour obliger la communauté internationale à mettre fin à l'action militaire contre les militants houtites ».

le prisonnier politique Ali Moezi
Mercredi 8 janvier, le prisonnier politique Ali Moezi a été convoqué à nouveau pour assister à un simulacre de procès. Il a refusé de porter l'uniforme des prisonniers et les gardiens l'ont emmené au tribunal les mains et les pieds enchaînés et lui ont fait porter de force le costume carcéral.

"Iran Libération" numéro 461, « A bas la dictature ! »
Le soulèvement d’une population qui ne supporte plus la misère ni la répression

Les Iraniens de la diaspora ont manifesté dans le monde en faveur du soulèvement en Iran

Citant la télévision d’Etat iranienne, l’AFP a rapporté dans une dépêche, qu’en faisant une claire allusion aux Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), Rohani a déclaré au président Macron: