Iran : « Mort au régime des mollahs » et « les mollahs
Les prisonniers politiques dans la section 14 du quartier 4 dans la prison de Gohardasht à Karaj, à l’ouest de Téhéran, ont fêté la fête du feu marquant le dernier mardi soir de l’année iranienne, exprimant ainsi leur haine au régime des mollahs.

Ils ont lancé des « mort aux dictateurs » et « mort aux au régime des mollahs » Ces festivités ont été tenues malgré des pressions intenses et des restrictions imposées par le régime iranien. Les autorités de la prison ont également privé les prisonniers d’un temps de pause d’air frais.

À Téhéran, les jeunes dans plusieurs zones, dont Tajrish, Narmak et Ekbatan ont fêté massivement le festival du feu. Dans la capitale de Nezam Abad, les gens ont sauté des petits feux entonnant : « Les mollahs doivent être tués. »

Les jeunes ont célébré cette fête dans les villes de Robat Karim, Arak, Urmia, Rasht, Ardebil, Ispahan, Chiraz, Machhad, Kashan, Asluyie, Yasuj, Shahr-e Kord, Kermanshah, Bane, Khoramabad, Sardasht et Mahshahr.

 

Les forces répressives, dont la police et les patrouilles de « guidance » ont été vues dans différentes villes essayer de disperser les jeunes. Cependant, les gens et les jeunes ont répondu en les ridiculisant et en forçant ces unités à quitter les lieux.