Xinhua – Selon l’agence chinois Xinhua depuis Vienne, certains ministres des Affaires étrangères des pays du groupe P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne) voyageraient ce vendredi à Vienne pour essayer de faire aboutir le dernier ronde de négociations sur le nucléaire iranien, ont déclaré lundi à Xinhua des sources diplomatiques.

Ouest-france - Média mercredi 02 mai 2012 - L’Érythrée a dépassé la Corée du Nord pour devenir le pays au monde où la presse est la plus censurée. La Syrie et l’Iran se placent respectivement troisième et quatrième, selon le dernier rapport du Comité pour la protection des journalistes (CPJ) diffusé mercredi.

Pour dresser ce classement, le CPJ s’est appuyé sur 15 critères comme le contrôle du web, l’absence de médias privés, les restrictions sur les déplacements de journalistes, etc......

La Syrie et l’Iran dans le peloton de tête

April 23, 2012 Associated Press - Auteur et survivant de l'Holocauste, Elie Wiesel défia le Président Obama sur les dictatures continues en Iran et en Syrie, comme il avertit qu'Israel doit avoir la possibilité de se défendre d'un deuxième Holocauste.

Wiesel, tout en faisant visiter le Musée à la Mémoire de l'Holocauste à Obama, suggéra que les dirigeants du monde n'ont " rien appris " de l'échec pour éviter l'Holocauste fin des années 1930 et début des années 1940.

Nouvel Observateur - 04-04-2012 à 10h20 - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé Téhéran à formuler des "engagements concrets" sur son programme nucléaire controversé lors de la prochaine discussion entre les grandes puissances et l'Iran, prévue courant avril.

"Nous espérons que l'Iran va formuler des engagements concrets, dire la vérité sur son programme nucléaire et respecter ses obligations internationales", a déclaré la chef de la diplomatie américaine lors d'un discours devant la Virginia Military Institute, une école militaire située à Lexington (Virginie, est).

28.02.2012 - Categorynet.com - Les victimes de "l'opération œil de renard" libérées, une photographe arrêtée Reporters sans frontières a appris la libération provisoire, le 26 février 2012, de Parastoo Dokoohaki, blogueuse et militante pour les droits des femmes, et, le 27 février 2012, de Sahamoldin Borghani, journaliste et collaborateur du site d'information Irdiplomacy, et Marzieh Rasouli, journaliste et collaboratrice des rubriques culturelles de plusieurs journaux. Arrêtés le 15 et 18 janvier 2012, ils avaient été (...)

Par Le Nouvel Observateur - 30-01-2012 -Une coordination entre le Conseil de Coopération du Golfe et les forces navales occidentales est prévue en cas de fermeture du détroit d'Ormuz.

Si elle reste hypothétique pour le moment, la menace d'une éventuelle fermeture du détroit d'Ormuz par l'Iran inquiète les pays du Golfe. Dans une interview à l'agence Reuters, rapportée par le quotidien libanais "L'Orient-Le jour", le commandant Moubarak Ali al Sabah, chef des opérations maritimes des garde-côtes koweïtiens, indique que les forces navales des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont mis au point un plan d'urgence pour faire face à un blocage du détroit d'Ormuz par l'Iran.

Cinq membres de la Force Qods des pasdaran capturés en Syrie   Vidéo

Selon des informations obtenues de l'intérieur du régime des mollahs, le saccage de l'ambassade britannique à Téhéran a été décidé par le Guide suprême des mollahs, Khamenei en personne, qui a personnellement supervisé les opérations :
1. C'est Khamenei qui a donné l'ordre d'attaquer l'ambassade britannique lors d'une réunion regroupant des chefs des Pasdaran et des agents en civil. Le Guide du fascisme religieux et son clan étaient persuadés que ce chantage pousserait les pays occidentaux, notamment les Européens, à renoncer à leur politique de fermeté et aux sanctions.

(voir clip) La Résistance iranienne condamne avec vigueur l’attaque du fascisme religieux au pouvoir en Iran contre l’ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, son occupation et la prise en otages de plusieurs diplomates, ainsi que les dégâts matériels occasionnés au bâtiment. Elle estime qu’il s’agit d’une violation grave des conventions de base internationales et que la communauté internationale doit réagir avec fermeté.

L’ordre de cette attaque a été donné par Khamenei en personne et le corps des pasdarans et les forces inféodées au bureau de Khamenei l’ont menée. Les allégations comme quoi ce serait des étudiants qui occupent l’ambassade n’est qu’un mensonge éhonté qui ne trompe personne.

Effrayé à l'idée des retombées de la révélation des tentatives d'opérations terroristes aux EU, Khamenei a ordonné au ministère des Renseignements et aux Pasdarans à mener une politique à deux ailes pour parer aux éventuelles représailles.

L'une des ailes de cette politique constitue de fabriquer un scénario monté de toute pièce qui tente de convaincre que le terroriste interpellé ou les inculpés qui se trouvent sous mandat d'arrêt sont en lien avec les Moudjahidine. La deuxième aile de cette politique est un chantage en bonne et due forme contre le gouvernement saoudien et son ministre des Affaires étrangères, qui consiste à menacer de multiplier les opérations terroristes si les Saoudiens ne renoncent pas à poursuivre cette affaire sur la scène internationale.