Trump
Le fils de Trump : Je suppose qu'il lutte toujours pour l'Iran, Les palettes d'argent n'étaient-elles pas assez la dernière fois ?
Donald Trump Jr., le fils du président Trump, a écrit sur son compte Twitter le mercredi 14 juin 2017 qu'il croit que John Kerry, l'ancien Secrétaire d'État américain, continue de se battre pour le régime iranien.

Donald Trump Jr. faisait référence à la récente réunion de Kerry avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, à Oslo, en Norvège.

Les participants de la récente réunion d'Oslo étaient le ministre des Affaires étrangères du régime iranien, Javad Zarif, la responsable de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini, le ministre norvégien des Affaires étrangères, Borge Brande, John Kerry et le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi. Lors de cette réunion qui s’est tenue le 12 juin, certains autres leaders mondiaux étaient présents.

Le fils du président américain Trump a écrit sur son Twitter : " Je pense qu'il se bat toujours pour l'Iran. Les palettes d'argent n'étaient-elles pas suffisantes la dernière fois ?" Les tweets de Trump Jr. faisaient référence à l'argent envoyé au régime des mollahs par l'administration de l'ancien président américain Obama dans des boîtes en bois contenant environ 400 millions de dollars en espèces.

En janvier de l'année dernière, le Wall Street Journal a révélé des détails sur une valise de 400 millions de dollars provenant de l'administration Obama pour le régime des mollahs. L'événement a coïncidé avec la libération de quatre prisonniers américains des prisons iraniennes. Les responsables ont déclaré que l'euro, le franc suisse et d'autres monnaies ont été envoyés en Iran via un avion-cargo sans aucun soupçon. Selon les autorités américaines, ces fonds proviennent des banques centrales des Pays-Bas et de la Suisse.

Paul Ryan, président républicain de la Chambre des représentants des États-Unis, se référant au rapport de WSJ, a déclaré : « La publication du rapport de WSJ indique que l'administration Obama voulait que l’échange de 4 prisonniers américains contre cette somme d’argent à l’Iran reste secret ». Donald Trump, qui était candidat à la présidence américaine à l'époque, concernant la publication d’un tel rapport, à travers ses tweets avait décrit cet acte de l'administration Obama, comme un autre fiasco de sa politique étrangère.