khamemei-ruohani
Le cabinet de l’ancien président du régime iranien, Mahmoud Ahmadinejad, aurait détourné 17,6 milliards de dollars des recettes pétrolières du pays. Le président de la Commission du budget du parlement du régime iranien a déclaré que le ministère de l’Intérieur a également détourné environ 10,5 milliards de dollars au cours du mandat d’Ahmadinejad.

Middle-East
À seulement trois mois des élections en Iran, le régime doit faire face à de nombreuses crises. L’Iran a été vivement critiqué à la Conférence pour la sécurité de Munich et les tensions augmentent avec la Turquie. Des tempêtes de sable dévastatrices ont également mis en danger certaines parties du pays. Et bien entendu, le nouveau gouvernement américain ne rend pas la tâche de l’Iran plus facile.

Mohsen Reza’i

CNRIMohsen Reza’i, ancien commandant des gardiens de la révolution (pasdaran) et Secrétaire du Conseil de discernement des intérêts supérieur de l’Etat, a averti que la corruption et l’inefficacité du régime théocratique agissent comme des bombes qui pourraient provoquer la chute du régime iranien. Ses propos ont été cités dans un rapport de l’agence de presse Tasnim affiliée à la Force terroriste Qods le 27 février dans la ville de Lanjan, dans la province d’Ispahan.

Iran / Pasdaran : Khamenei et Rohani autorisent le lancement de missiles
CNRILe brigadier général, Ramezan Sharif, chef du Département des relations publiques du corps des gardiens de la révolution islamique (Pasdaran), a déclaré que tous les lancements de missiles seraient effectués avec l’autorisation du Guide suprême Ali Khamenei et du président Hassan Rohani.

, Mohammad Javad Zarif
CNRI Le ministre des Affaires étrangères du régime des mollahs, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que les pasdaran sont le plus grand gardien des pays voisins contre le terrorisme. Se référant au plan du gouvernement américain visant à désigner les pasdaran comme un groupe terroriste, Zarif a affirmé que « le monde entier reconnaît les pasdaran, plus que tout autre parti, comme gardiens des pays voisins contre le terrorisme, » a rapporté l'agence officielle IRNA, le 25 Février.

yemen
CNRIAl Arabiya a rapporté mercredi 22 février qu’il avait obtenu des images prises par un drone depuis le port de Midi dans l’ouest du Yémen. Le drone a été abattu par l’armée nationale yéménite. Selon un rebelle Houthi capturé, le drone était guidé par l’Iran, la marque sur le dessus ne ressemblait en rien à celle des instituts militaires ou de sécurité du Yémen.

les drones a tehran
CNRILe vice-commandant de la garnison de Sarollah des gardiens de la révolution iranienne, a déclaré que les drones privés sont interdits à Téhéran. Lundi 20 février, Alireza Rabi’i a déclaré dans une interview avec l’agence de presse Tasnim, affiliée aux forces Qods des Pasdaran : « La garnison de Sarollah des Pasdarans est responsable du maintien de la sécurité à Téhéran et cette entité doit avoir la responsabilité des drones. »