CNRI - Les autorités du Vatican ont annoncé la fermeture des comptes bancaires des régimes iranien et irakien pour lutter contre le blanchiment d'argent.

Cité par l'agence Reuters, un responsable du Vatican a expliqué que les inspecteurs financiers du Vatican ont constaté des transferts suspects à partir des comptes des ambassades iranienne et irakienne en 2011, conduisant à leur fermeture. Cette décision semble s'inscrire dans une récente directive du pape François pour une révision globale des activités du Vatican.

Reuters a précisé que les ambassades des pays épinglés se sont abstenues de toute explication concernant ces transferts suspects avancés par le Vatican.