Iran : Un étudiant battu et arrêté pour avoir critiqué l'ingérence des pasdaran dans la région

Selon des sources à Sanandaj (à l’Ouest de l'Iran), un étudiant a été battu et arrêté le 16 octobre 2017 par les forces des Gardiens de la révolution (pasdaran).

L'étudiant, Mostafa Zahednia, avait dénoncé les politiques régionales du régime iranien et l’implication des pasdaran dans les récents événements dans la région autonome du Kurdistan irakien.

Le bureau de sécurité de l'université lui avait déjà intimé de ne pas évoquer les questions politiques. Son arrestation d’un passage à tabac par les agents de la branche du renseignement des pasdaran à Sanandaj. Il a été transféré vers un lieu inconnu. Aucun mandat d’arrêt du tribunal n’a été présenté au moment de son arrestation.

La Résistance iranienne a condamné fermement l'occupation de Kirkouk par les Gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) et les milices criminelles irakiennes affiliées au régime des mollahs. L'intervention a entrainé un grand nombre de la population de Kirkouk à se déplacer de la ville et à devenir sans abris.

Le 13 octobre, à la suite de l'annonce de la nouvelle stratégie américaine face au régime des mollahs et la placement des Gardiens de la révolution sur une liste des organisations terroristes, Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, a une nouvelle fois appelé à stopper des mollahs dans la région et à l'expulsion du CGRI et de ses mercenaires d'Irak, de Syrie, du Yémen, du Liban et de l'Afghanistan et à faire obstacle à l'envoi d'armes et de troupes pas le régime iranien dans ces pays.