M. Jarahi
Le jeudi 5 octobre 2017, le syndicaliste Mohammad Jarahi est décédé après avoir passé plus de cinq ans dans les geôles du régime islamiste pour la défense des droits des travailleurs. Mohammad Jarahi a été arrêté le 8 juin 2011, avec Shahrokh Zamani, un autre syndicaliste assassiné par le régime, sur des accusations de « propagande contre l’Etat » et de « conspiration contre la sécurité nationale » à Tabriz et a été condamné à cinq ans d'emprisonnement arbitraire.

Les sbires du régime l'ont privé de congé médical en dépit de son cancer. Le refus constant d’accès aux soins médicaux, en plus des conditions cruelles dans les prisons des mollahs, ont conduit à la progression rapide du cancer et à sa mort.

Les agents du sinistre ministère du Renseignement des mollahs avaient arrêté Mohammad Jarrahi deux fois en 2007 et en 2008. Le fascisme religieux est responsable de la torture ayant entraîné la mort de ce digne travailleur qui, à l’instar de Shahrokh Zamani, ont été assassinés dans la prison ou ont été tués par le régime par privation d’accès aux soins médicaux.

Exprimant ses condoléances aux militants ouvriers et à la famille de Mohammad Jarhai, la Résistance iranienne appelle les organisations internationales de défense des droits de l’homme et les militants syndicaux à prendre des mesures immédiates pour sauver la vie des prisonniers politiques et à condamner les politiques antisyndicales du régime théocratique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 octobre 2017