Iran : Protestation devant le Parlement du régime pour libérer le prisonnier politique Soheil Arabi
Au matin du lundi 2 octobre, un rassemblement de protestation s’est tenu devant le parlement du régime iranien en réponse à un appel de la mère de Soheil Arabi, un prisonnier politique qui observe une grève sèche de la faim dans la prison d'Evine.

Les manifestants, qui ont tenu des affiches et des pancartes, ont exigé la libération de Soheil Arabi et de tous les prisonniers d'opinion ainsi que des militants syndicaux.

Le courageux Mohammad Maleki, premier recteur de l'Université de Téhéran après la révolution anti-monarchique, a envoyé un message de soutien au rassemblement : « Notre cher ami Soheil Arabi observe une grève de la faim depuis plusieurs jours parce que ses revendications légales et légitimes ne sont pas prises en compte. Tout le monde sait que la grève de la faim est très dangereuse. La mère innocente de cet enfant, après avoir fait appel à diverses organisations responsables sans obtenir de réponse, appelle toutes les personnes et les étudiants militants à l'accompagner devant le parlement afin de sauver la vie de son fils. J’invite la population à se mobiliser le lundi 2 octobre devant le parlement pour soutenir cette mère souffrante, et crier leurs revendications légitimes. »

Selon les rapports, les forces de sécurité du régime ont attaqué les manifestants après quelques minutes et ont essayé de les disperser, mais elles se sont heurtées à leur résistance.

La mère de Soheil Arabi a remercié les personnes qui ont participé à la manifestation pour la libération de son fils et a déclaré que son état d’esprit avait changé.

Le prisonnier politique, Soheil Arabi, est au 11e jour de sa grève de la faim ce mardi 3 octobre.

Selon les rapports, un responsable du renseignement, au cours d'une entrevue avec lui le 30 septembre, aurait demandé qu’il mette fin à sa grève. Le responsable lui aurait dit que « cela coûtera cher au système » s'il mourrait pendant le mois sacré de Mouharram.