L’eurodéputé Gérard

L’eurodéputé Gérard Deprez, président de l’intergroupe des Amis d'un Iran Libre au Parlement européen, a adressé une lettre aux prisonniers politiques en grève de la faim en Iran. Voici le texte de sa lettre.

Chers amis,

Je vous écris en tant que président des Amis d’un Iran libre au Parlement européen qui bénéficie du soutien d'environ 300 eurodéputés de différentes tendances politiques. Je voudrais d'abord vous adresser nos plus sincères salutations et notre admiration à vous tous. Par votre courageuse résistance, vous avez exposé au monde entier, la véritable nature de cette dictature religieuse.

A l'orée du deuxième mois de votre grève de la faim, vous avez prouvé que pour restaurer vos droits et pour réaliser le vœu et la demande de la population iranienne, qui sont la liberté et la démocratie, vous êtes prêts à payer n'importe quel prix. Vous emboîtez le pas à ces 30 000 prisonniers politiques qui ont été brutalement exécutés à l'été 1988, simplement parce qu'ils voulaient la liberté.

Au cours de ces 4 dernières semaines pendant lesquelles vous avez été en grève, nous, au Parlement européen, avons publié plusieurs communiqués de soutien à vos revendications légitimes et avons essayé d'être votre voix. Durant cette grève, le régime iranien a dû accepter certaines de vos demandes, mais vous et nous, avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre nos objectifs.

Dans les circonstances actuelles, permettez-nous de vous exhorter à ne pas poursuivre votre grève de la faim au cours du deuxième mois. Nous promettons de soutenir pleinement vos exigences légitimes. Nous avons besoin que vous vous rétablissiez rapidement et que vous ayez assez d'énergie, afin de poursuivre votre combat et votre campagne pour la liberté beaucoup mieux qu'avant.


Votre frère,
Gérard Deprez, eurodéputé
Président, Amis pour un Iran Libre
Parlement européen
Bruxelles
Le 30 août 2017