un commandant des pasdaran du régime iranien
CNRI A la suite de la destruction en 2012 d’une usine iranienne de production de missiles au Soudan par des avions israéliens, Téhéran a construit de nouvelles usines de missile au Liban. Selon un rapport publié le samedi 11 mars par le quotidien al-Jarida, un commandant des pasdaran du régime iranien a déclaré que l’Iran avait construit plusieurs usines d’armements à divers endroits au Liban et a transféré le contrôle de ces usines au Hezbollah il y a trois mois.

Ces usines sont capables de construire divers types de missiles avec des portées de plus de 500 kilomètres, notamment des missiles sol-sol, des missiles sol-mer, ainsi que des torpilles conçues pour être lancées à partir de bateaux légers et rapides. Des drones militaires, des missiles antichar et des bateaux blindés rapides sont également construits dans ces usines.

Ce commandant des pasdaran a ajouté : « Les armes produites dans ces usines ont été testées avec succès en Syrie. La gestion de ces usines a été transmis aux experts militaires du Hezbollah dans un processus étape par étape. »

Les armes anti-char construites par ces usines ont été utilisées maintes et maintes fois en Syrie. Des fusils, des canons, des armes anti-aériennes, des lanceurs d’obus, divers types de missiles et de balles, en particulier des balles capables de traverser des blindages, font partie des armes construites et testées par des experts du Hezbollah dans ces usines.

Selon plusieurs sources, ces usines d’armements, répartis dans des endroits inconnus au Liban, se trouvent à plus de 50 mètres sous le niveau du sol et sont protégés par de nombreuses couches de ciment blindé pour empêcher que les chasseurs-bombardiers israéliens les détruisent.

Chaque usine produit une partie spécifique des missiles et des armes. Ces parties sont ensuite assemblés sur un autre site secret.

Ce commandant des pasdaran a été formé à l’Université Imam Hossein à Téhéran (affiliée aux pasdaran). Ce centre de formation militaire est chargée de former des éléments étrangers, surtout des libanais. Jusqu’à présent, plusieurs centaines d’experts militaires ont reçu des formations à l’Université Imam Hossein à Téhéran.

Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, a déclaré la semaine dernière que le Hezbollah libanais est maintenant en mesure de construire des missiles avec des rayons d’action couvrant l’ensemble du territoire israélien. Ce ministre du régime iranien a souligné « la nécessité de détruire l’Israël ».